forum de l'Ancienne Automobile sur www.nicosfly.net
 
 
Peugeot

 

Vous trouverez sur cette page des photos de véhicules de la marque Peugeot présentés par leur propriétaire.

Concernant les modèles 203, je vous invite à visiter mon site relatif à la restauration de ma 203 berline de 1950, dans lequel une rubrique est consacrée aux 203 d'autres propriétaires. Et pour les modèles 504, je vous invite là-encore à vous rendre sur l'un de mes autres sites, consacré cette fois à mon coupé 504, et dans lequel la rubrique « Vos 504 » accueille déjà un certain nombre de véhicules.

 
Peugeot 204 berline (1975) - Richard M.
Peugeot 204 berline (1975) - Richard M.Peugeot 204 berline (1975) - Richard M.Peugeot 204 berline (1975) - Richard M.
Peugeot 204 berline (1975) - Richard M.Peugeot 204 berline (1975) - Richard M.Peugeot 204 berline (1975) - Richard M.

Peugeot 204 berline (1975) - Richard M.

Il s'agit d'une Peugeot 204 berline essence de février 1975. Son numéro de série est le 9233196 (soit l'une des dernières 60000 berlines sorties des chaînes, la production ayant été arrêtée en 1976).

Du côté de la mécanique, cette traction avant (nouveauté chez Peugeot avec la sortie de la 204) possède un moteur référencé "XK4" chez Peugeot, de 1130 cm3, avec une puissance maxi de 55 CV et une puissance fiscale de 6 CV. Particularité des dernières années de production pour les berlines : le bloc-cylindres est en aluminium. Elle possède des freins à disques à l'avant et tambours à l'arrière. À sa livraison en 1975, il est indiqué sur le bon de commande Peugeot une couleur de carrosserie "bleu azur métallisé", ce qui ne correspond pas aux teintes indiquées par les sites web spécialisés. De plus, sa couleur actuelle est un blanc cassé de type "blanc alaska 1304". Mais je sais que cette voiture a été repeinte il y a quelques années.

Au compteur, elle affiche 65 000 km… pour 30 ans de carrière ! C'est une (quasi) deuxième main. Malgré son bon état apparent, il faut quand même noter un rafistolage des ailes arrières (extérieurement ça ne se voit pas trop, mais à l'intérieur de la malle il y a eu un bricolage pas terrible !) et une bonne dissymétrie sur les suspensions arrières (surveiller les fixations et silent-bloc des amortisseurs !). Il faut par ailleurs que je trouve une optique de phare gauche et que je me sorte d'une petite infiltration d'eau par les ailes dans la malle arrière. Enfin, cette calandre plastique noire est apparue en 74 je crois. Détestée par certains, appréciée par d'autres, elle me laisse plutôt indifférent. Je l'utilise tous les jours pour mes petits trajets.

Vendue…

 
 
 
 
Peugeot 403 (1960) - Gaetan Carpentier

Peugeot 403 (1960) - Gaetan Carpentier

Une sympathique 403 luxe 8CV de 1960, couleur gris AC501.

Site : http://perso.wanadoo.fr/gaetancarpentier/403/index/

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
D4 A minibus (1957) - Ugo Grégoire
D4 A minibus (1957) - Ugo GrégoireD4 A minibus (1957) - Ugo GrégoireD4 A minibus (1957) - Ugo Grégoire

D4 A minibus (1957) - Ugo Grégoire

Je viens d'acquérir un petit véhicule qui me semble bien adapté à ma petit famille (4 enfants) : un peugeot D4a de 1957 mini bus 13 places. Fort sympa, décoré comme un sapin de Noël et en bon état, je me vois déjà barouder avec. Celui là aussi, j'essaierai de le louer.

Mais tout d'abord, freinage, pneus, nettoyages, vidanges et mise en place de ceinture. J'essaierai de le louer. Avis aux amateurs.

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 304 cabriolet - Guillaume Sallembien
Peugeot 304 cabriolet - Guillaume SallembienPeugeot 304 cabriolet - Guillaume Sallembien

Peugeot 304 cabriolet - Guillaume Sallembien

C'est pour faire suite à une voiture moderne décidément trop coûteuse en points de permis et en crédit que je me suis mis en chasse d'un cabriolet 304 irréprochable comme voiture de tous les jours. Après plusieurs visites infructueuses et démoralisantes, j'ai trouvé celle-ci chez un marchand professionnel du Maine-et-Loire, avec beaucoup de factures d'entretien et saine en carrosserie.

Je l'ai utilisée pendant trois ans totalisant près de 90000 kms à son volant. C'est une voiture très fiable, très agréable à conduire été comme hiver et avec un look désuet qu'on n'a plus l'habitude de voir.

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 403 (1956) - Jean-Michel Andries

Peugeot 403 (1956) - Jean-Michel Andries

Un cabriolet 403 de famille, acheté par le père de l'actuel propriétaire. À l'origine bleu, il a été repeint en blanc selon les goûts du propriétaire de l'époque. Pour l'anecdote, ce cabriolet se trouvait à Prague la veille de l'invasion Russe.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce modèle…adhérez au club des Amoureux des Peugeot 203 / 403, un article a été consacré à cette auto dans l'excellent bulletin trimestriel n°78.

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 304 cabriolet (1971) - Laurent PAÏTA
Peugeot 304 cabriolet (1971) - Laurent PAÏTA

Peugeot 304 cabriolet (1971) - Laurent PAÏTA

Quel bonheur de réaliser un rêve de gosse.

J'ai eu la chance de dénicher un trésor. Cette voiture dormait depuis 10 ans dans une grange des Landes, le moteur fendu par un rude hiver. Perle rare, cette magnifique Peugeot 304 Cabriolet entièrement d'origine est l'une des premières sorties des ateliers Peugeot. Ce coloris spécifique aux coupés et cabriolets nous immerge directement dans les 70's.

Rendez-vous au fil des jours pour connaître l'avancement des travaux de restauration.

Site : http://www.304cabriolet.com

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 403 B7 (1962) - Gilles Humbert
Peugeot 403 B7 (1962) - Gilles HumbertPeugeot 403 B7 (1962) - Gilles HumbertPeugeot 403 B7 (1962) - Gilles Humbert
Peugeot 403 B7 (1962) - Gilles Humbert

Peugeot 403 B7 (1962) - Gilles Humbert

C'est une janvier 1962, type 403 B7.

Au départ elle devait me servir de « donneuse » pour ma 2ème 203 (la verte avec le châssis nickel qui n'a plus de moteur), et pis comme elle est en bon état global (super chassis et carrosserie bien correcte), que le moteur tourne super bien, ben elle va rouler (elle roule). J'ai monté dessus des roues que j'avais échangé avec Youri (203 blanche de St-Étienne) pour avoir des pneus en bon état. C'est pas « d'origine », mais pour l'instant, ça permet de rouler et c'est pas forcement moche, voire marrant. Un jour elle aura à nouveau ses roues beiges avec des flancs blancs et une belle peinture, sans doute plus claire…

En attendant, c'est une auto sympa qui consomme 8 litres au 100 et qui va rouler, rouler, avant de se faire détrôner par la reine 203 qui sort de chez le carrossier prochainement !!!!!! mais qu'il va falloir remonter.

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 403 (1959) - Fabrice Hecquet
Peugeot 403 (1959) - Fabrice HecquetPeugeot 403 (1959) - Fabrice HecquetPeugeot 403 (1959) - Fabrice Hecquet
Peugeot 403 (1959) - Fabrice HecquetPeugeot 403 (1959) - Fabrice Hecquet

Peugeot 403 (1959) - Fabrice Hecquet

Peugeot 403 Luxe 8 cv avec toit ouvrant d'avril 1959, première main, enfin deuxième maintenant, véhicule complètement d'origine et avec seulement 32000 kms réels, je connais l'entretien depuis 1964.

Véhicule immobilisé pendant près de 15 ans dans un garage chez l'ancien propriétaire, elle n'avait pas roulé depuis son décès en 1992. Une bonne vidange moteur, 3 tuyaux d'essence changés, nettoyage des bougies et hop, contrôle technique ok.

Je roule avec tous les jours depuis environ 2 mois et je me régale.

Site : http://hecquet.fabrice.chez-alice.fr/autre-passion/403/403.htm

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 403 (1957) - Christian Delille
Peugeot 403 (1957) - Christian Delille

Peugeot 403 (1957) - Christian Delille

Cette 403 de 1957 est en très bon état, dans son jus. Seule la peinture a été refaite par son précédent propriétaire.

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
cabriolet (1974) - Thierry Noyé

cabriolet (1974) - Thierry Noyé

Cette 304 est un modèle S de 1974 qui ne demandait que des travaux de détail. Acquise 5500 € (tout de même) par hasard fin 2004. La capote est bleu nuit et la peinture vernie. J'ai acquis le hard top séparément. Le gros problème du hard-top c'est la manutention et le stockage.

Contrairement à ce qu'on entend souvent, les vitesses passent très bien…

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 604 (1976) - Olivier Bottin
Peugeot 604 (1976) - Olivier BottinPeugeot 604 (1976) - Olivier BottinPeugeot 604 (1976) - Olivier Bottin
Peugeot 604 (1976) - Olivier BottinPeugeot 604 (1976) - Olivier BottinPeugeot 604 (1976) - Olivier Bottin
Peugeot 604 (1976) - Olivier Bottin

Peugeot 604 (1976) - Olivier Bottin

C'est un peu par hasard que j'ai redécouvert cette grosse auto carrée sur Internet. Je me suis soudain souvenu que, enfant, j'avais un voisin qui en possédait une noire V6. Je me souviens de la ligne cubique et du Glouglou étrange qui me remplissait de bonheur (déjà)! L'idée a fait son chemin et je me suis décidé à franchir le pas. C'était une p remière pour moi car je n'avais jamais eu d'ancienne avant.

Pour moi ce choix participe également à réhabiliter cette berline qui fut mal aimée. Sa carrière fut cannibalisée par la crise pétrolière et par des qualités inférieures à ses concurrentes allemandes de l'époque. Encore aujourd'hui, certains collectionneurs me rient au nez. D'autres moins sectaires, redécouvrent la 604 avec bonheur. C'est avec surprise que je commence à croiser des gens qui s'intéréssent à cette voiture.

Dès le départ, mon choix s'est porté sur une 604 première génération… celle qui est la plus ancienne en présentation… Celle qui a encore tous ses chromes (ou plutôt métal brillant)… celle qui a encore ses bons vieux enjoliveurs chromés et son beau rétro chromé type Rolls (en plastique sur les versions d'après)… Celle qui a encore tous ses défauts de jeunesses !

J'ai acheté ma 604 en juin 2004 en région parisienne. Il s'agit donc d'une version 604 SL V6 de juillet 1976. Version de base avec sièges velour, 4 vitres électriques et en options, un toit ouvrant et antenne électrique. Chose rare, elle était immatriculée 604 SB 91 (numéro que je n'ai pas pu avoir dans l'Hérault).

Pour la petite histoire, le premier propriétaire préférait conserver la 604 dans son garage plutôt que les voitures neuves successives qu'il a eu (notamment une 605 à sa sortie). Le grand père vieillissant, la 604 n'a plus bougé pendant 15 ans de son garage (de 1986 à 2001).

En 2001, le second proprio apparaît (celui qui m'a vendu l'auto), achète et remet en service la 604 qui est restée dans un bel état de conservation. De 2001 à 2004, il roule rarement et fait environ 2500 kms, principalement des trajets de chez lui à sa maison de campagne.

Pour des raisons persos, en 2004, il décide de vendre la 604… et me voilà qui entre en scène! Je monte avec mon épouse sur Paris… Une fois le marché conclu… Nous nous lançons sur les routes par un beau jour ensoleillé de juin 2004. Au programme 750 bornes à effectuer non sans une certaine angoisse ! Bonne impression de premier abord, je trouve l'auto très agréable, confortable et suffisamment puissante. Et puis… Ce jour là, nous découvrons avec bonheur le plaisir de rouler en ancienne… Une sensation nouvelle… une première pour nous ! Que du bonheur ! À 110 sur autoroute, on a le temps de voir le paysage… et de voir les têtes ahuries des conducteurs des bolides modernes qui déboulent à plus de 130 !

Sur ce trajet, nous avons également découvert l'étonnante consommation de cette auto (environ 15L/100 sur autoroute avec une pointe à 18 L/ 100 dans le Massif Central). Cela nous a aussitôt rappelait que la 604 devait être équipée à l'origine d'un beau V8... et que le bon V6 PRV n'est autre que ce fameux V8 tronqué (si on peut dire)… En tout cas, si la 604 n'a pas de V8, elle en a la consommation. Mais finalement peu importe !

J'ai depuis fait environ 5000 kms en un an et demi… que ce soit des trajets courts ou longs. Je suis toujours étonné par sa sérénité sur route et autoroute et par son caractère de grande routière.

J'ai été cherché un intérieur cuir à Mont de Marsan (Landes) puis un autre en meilleur état à Marseille ! Car le cuir pour nous, participe grandement à l'ambiance générale de l'auto.

Depuis quelque temps, je roule moins car je préfère continuer l'œuvre de mes prédécesseurs, à savoir : conserver et entretenir cette belle auto. Je prévois donc quelques travaux d'entretien. Mais j'aimerais bien lui offrir une nouvelle peinture et traiter les quelques points de rouilles.

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 403 (1956) - Marc Salas
Peugeot 403 (1956) - Marc SalasPeugeot 403 (1956) - Marc SalasPeugeot 403 (1956) - Marc Salas
Peugeot 403 (1956) - Marc SalasPeugeot 403 (1956) - Marc Salas

Peugeot 403 (1956) - Marc Salas

Elle attendait mon arrivée, car elle ne voulait plus être une poubelle. Elle était saine d'après le vendeur. Mais surprise? Après avoir enlever couches de blackson, résine, etc dans mon garage, l'ampleur des travaux me fait peur : Longerons, semelles pourris par la rouille, freins morts, enfin la liste et longue. Satisfaction quand même, le moteur tourne bien, malgré une fuite au niveau de la pastille de sablage.

Je prendrai le temps qu'il faudra pour lui redonner une seconde jeunesse.

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 403 (1956) - Christian Auclair (F)

Peugeot 403 (1956) - Christian Auclair (F)

Une Peugeot 403 berline de 1956 en cours de restauration…

Contacter le propriétaire.

Plus de détails sur cette restauration

 
 
 
 
Peugeot 304 berline - Guillaume Sallembien

Peugeot 304 berline - Guillaume Sallembien

Contaminé par le virus 304, et alors que je vendais un lot de pièces de 304 en raison d'un déménagement, j'ai fait la connaissance d'un autre passionné venu me voir dans une magnifique berline avec notamment un intérieur parfait, mais quelques points de corrosion sur la carosserie. Ce fut immédiatement le coup de cœur notamment en raison des petits feux qui en font un modèle si rare. Aussi lorsque deux ans plus tard Sylvain décide de vendre sa voiture, mon sang ne fait qu'un tour et je l'appele immédiatement pour la réserver.

Depuis deux ans j'ai fait près de 40000 kms à son volant, elle est devenue ma voiture principale en remplacement du cabriolet qui passe une retraite moins agitée et c'est un plaisir sans cesse renouvelé, surtout avec les vitesses au volant. Je ne m'en séparerai jamais.

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 204 cabriolet (1969) - Thierry Noyé
Peugeot 204 cabriolet (1969) - Thierry NoyéPeugeot 204 cabriolet (1969) - Thierry Noyé

Peugeot 204 cabriolet (1969) - Thierry Noyé

Cette 204 est un modèle 69, trouvé sur annonce dans un gratuit en 2002. Elle n'était vraiment pas belle, bignée, rouillée, capote en lambeaux et moteur bloqué.

MAIS : le plancher avait été bien refait et elle était complète avec un intérieur très propre, négociée à 9000 F de l'époque. Cela a été ma première expérience de sortir et remettre un (autre) moteur. Aujourd'hui elle me sert plutôt de seconde voiture mais je pense par moment à m'en séparer.

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
Peugeot 403 B7 (1965) - Christian Guiblin
Peugeot 403 B7 (1965) - Christian GuiblinPeugeot 403 B7 (1965) - Christian GuiblinPeugeot 403 B7 (1965) - Christian Guiblin
Peugeot 403 B7 (1965) - Christian GuiblinPeugeot 403 B7 (1965) - Christian GuiblinPeugeot 403 B7 (1965) - Christian Guiblin
Peugeot 403 B7 (1965) - Christian Guiblin

Peugeot 403 B7 (1965) - Christian Guiblin

Étant à la recherche d'une voiture ancienne depuis déjà quelques mois avec des critères bien précis comme un véhicule de marque Peugeot, un modèle pas trop ancien pour pouvoir en profiter pleinement, une 203 ou 403 pour pouvoir adhérer au club des Amoureux (Papa de Nicosfly), une sélection commence alors.

Une 203 se trouvant déjà dans la famille, mon choix se porte naturellement sur une 403. Après plusieurs contacts plus ou moins fantaisistes (voiture soit-disant restaurée - scandaleux ! ) ou omission sur le type de carte grise (collection), j'accroche sur une annonce de 403 B7 de 1965 dans son jus, mais voiture de famille. N'ayant absolument pas le temps d'attaquer une restauration, l'auto se doit d'être saine. Après plusieurs discussions avec le vendeur (amoureux des anciennes lui aussi) et échange de photos par courrier électronique, l'achat se concrétise. 105000 km, 42 ans de bons et loyaux services dans les Vosges et notre 403 rejoint la Normandie, sa future terre.

Et c'est avec grand plaisir que depuis, dès que possible, nous faisons prendre l'air à notre belle pour de petites virées ou de grands périples (AG des Amoureux à Dinard).

Dans notre monde où l'indifférence règne en maître, le passage de notre 403, voiture populaire s'il en est, éclaire les visages des petits et des grands et remémore beaucoup de souvenirs à tous nos anciens.

Merci Monsieur Peugeot !

Contacter le propriétaire

 
 
 
 
 
164704 visiteurs
Mise à jour : 10/06/2015
© 2006 - 2017 NicosFly.net
NicosFly.net